L’impact de l’histoire d’un sujet sur son devenir

Chacun de nous n’est rien d’autre qu’un chaînon d’histoire. Une histoire qui lui a échu dès sa conception, sinon bien avant. Cette histoire, il a pour mission de la transmettre à son tour, quitte à y apporter sa propre contribution. Cette transmission, illustrée comme une loi dans la mythologie grecque et plus encore dans le récit thoraïque, se vérifie de diverses manières en clinique pédiatrique. Ce qui s’en dégage c’est que, du fait de l’avantage apporté par la gestation, l’histoire maternelle se trouve en position privilégiée, l’histoire paternelle ne pouvant être transmise que si la mère donne son agrément. Ce point mérite examen pour ce qui concerne la descendance des survivants de la Shoah. Car là l’histoire, manquant de mots pour dénoncer l’innommable, se trouve sidérée, ouvrant le champ à la mélancolie malgré les dispositifs inventés pour la réparer.

 

Education juive: que devons nous absolument transmettre ?

La Torah est faite pour aider l’homme à se réaliser dans son humanité et pour favoriser celle d’autrui. Afin de mieux savoir parler et écouter, donner et recevoir. Savoir regarder. Être en mesure de réparer toutes sortes de préjudices. Être aussi à la hauteur  des versets bibliques et des rites qui aident à vivre. En ces temps où les religions affichent un troublant repli sur elles mêmes, il nous appartient de montrer clairement que le souci de l’autre s’inscrit au fondement de la loi juive.

Transmission des savoirs et éducation

Cette table ronde aura pour but de clarifier les obstacles et les succès autant que les visions plurielles de l’éducation juive à l’aune des défis du XXIème siècle. Tant de sujets que nous allons aborder de face, non pas avec des théoriciens ; mais à l’aide de ceux qui sont sur le front du travail éducatif au quotidien.

A l’écoute de nos jeunes actifs : quelle communauté dans 20 ans ?

Débat avec les jeunes actifs sur leur vision de leur communauté dans 20 ans

Havrouta: l’étude des textes en binôme. Venez tester la méthode qui marche !

Havrouta : la méthode qui marche. Etude de textes en groupe. Tous niveaux.

La place essentielle des rabbins et des communautés dans la transmission

Depuis le premier exil babylonien, la structure communautaire s’est imposée comme cadre de la vie juive et de sa transmission. Le personnage du Rav ou du Rabbin s’est alors imposé comme figure centrale, se substituant au Cohen (au prêtre). Ce schéma a permis au peuple juif de traverser l’exil et ses persécutions. Comment un peuple ainsi privé de sa terre a-t-il pu néanmoins, non seulement survivre, mais développer une richesse spirituelle extraordinaire ?